Home » Colin Taylor, CEO de Taylor Smith: “Toutes les licences requises pour L’Ami Constant sont en bonne et due forme”
Nature

Colin Taylor, CEO de Taylor Smith: “Toutes les licences requises pour L’Ami Constant sont en bonne et due forme”

Colin Taylor, CEO de Taylor Smith Group

Colin Taylor,  CEO de Taylor Smith, déclare à Aufait que la barge, L’Ami Constant, qui est entrée en collision avec le remorqueur SGD, avait été réquisitionnée par le gouvernement. Cette collision a fait trois morts jusqu’à présent. « Toutes les licences requises pour L’Ami Constant sont en bonne et due forme”, dit-il.

Comment et pourquoi la barge, L’Ami Constant s’est-elle retrouvée à la Pointe d’Esny ? 

L’Ami Constant a été réquisitionnée par le gouvernement et était en stand-by dans le lagon. Cela, au cas où il y aurait eu besoin d’une plateforme pour aider à installer des équipements de pompage et de nettoyage visant à pomper l’huile découlant du vraquier Wakashio, dans des fûts placés sur le ponton. Elle a été remorquée là-bas le 11 août par le remorqueur ‘Sir Gaëtan Duval’.

Est-il vrai que L’Ami Constant n’était plus utilisée depuis 2012, après avoir été en service pendant 40 ans ? 

Non. L’Ami Constant est régulièrement utilisée comme ponton flottant par notre société et toutes ses licences sont en bonne et due forme.

Cette barge répondait-elle aux critères mis en place par MARPOL et autres conventions de l’International Maritime Organisation (IMO) dont Maurice est signataire, pour le transport en toute sécurité des produits pétroliers ? 

Toutes les licences requises pour L’Ami Constant sont en bonne et due forme. Sa cale n’est pas destinée pour transporter des produits pétroliers, et n’en transporte plus depuis 2012. La barge était, donc, équipée de fûts pour acheminer l’huile, si toutefois cela avait été nécessaire. Elle n’a, cependant, pas servi à Mahebourg car heureusement il n’y a pas eu de seconde fuite de fioul du Wakashio.

Comment expliquez-vous qu’une barge qui se fait remorquer puisse entrer en collision avec un remorqueur, en cours de route ? Cela vous a-t-il surpris ?

Nous n’avons pas plus d’information sur cet incident. Nous collaborerons pleinement avec les autorités pour faire toute la lumière sur cette affaire. Nous sommes très attristés par la mort de ces personnes et présentons nos plus sincères condoléances aux familles et aux proches.

Quelles ont été les mesures prises par Taylor Smith suite à ce drame où il y a eu mort d’hommes ? 

L’Ami Constant ne comptait aucun membre d’équipage à son bord. Il s’agit d’une barge non motorisée qui était remorquée par le Sir Gaëtan Duval, remorqueur de la Mauritius Ports Authority.  La barge est depuis ce matin dans le lagon de Poudre d’Or, et nos équipes l’ont sécurisée avec des ancres.