Home » Le confinement et les enfants : Laurent Baucheron de Boissoudy, psychologue, SENS: “Les explications et le dialogue sont recommandés”
Santé

Le confinement et les enfants : Laurent Baucheron de Boissoudy, psychologue, SENS: “Les explications et le dialogue sont recommandés”

Laurent Baucheron de Boissoudy

Après le cas récent des petits de Melbees mis en quarantaine, quid de la santé mentale des enfants. Laurent Baucheron de Boissoudy, psychologue à SENS (Special Educational Needs Society) et OpenMind nous parle du stress infantile qui échappe souvent à l’attention des parents. 

Quels sont les effets du confinement sur les enfants?

Il y a deux effets principaux du confinement sur les enfants ; au début ils vont trouver cela ‘fun’ car ils peuvent rester à la maison. Ils vivent cette période comme une sorte de vacances. Mais, il y a aussi l’effet pesant du confinement, car les enfants peuvent voir l’inquiétude de leurs parents. 

Les enfants, selon leurs âges, deviennent de plus en plus conscients de ce qui se passe autour d’eux, comme les problèmes familiaux tels que les finances ou la possibilité d’une perte d’emploi. 

Comment repérer les symptômes de stress chez l’enfant?

Les parents doivent être plus attentifs aux comportements de leurs enfants surtout en ce temps de tension. Ils pourront observer que leur enfant parle d’un sujet précis régulièrement ou pose les mêmes questions plusieurs fois. Certains enfants, a-t- il ajouté, peuvent perdre l’appétit ou compenser avec de la nourriture. Un changement dans l’alimentation peut aussi démontrer un stress. Un autre élément à guetter est la manifestation psychosomatique, ou l’enfant se plaint souvent de mal au ventre ou à la tête, par exemple. 

Quels gestes à adopter pour mieux gérer le stress et l’anxiété des enfants?

Écouter ses enfants est primordial. Il ne faut surtout pas qu’en situation de crise, bloquer les expressions de l’enfant. Les adultes ont tendance à penser que certains sujets sont des ‘sujets d’adultes’ et provoquent une répression qui cause du stress. 

Les explications et le dialogue sont recommandés. Donnez-leur des informations claires et précises et surtout éviter de mentir. Les enfants peuvent ressentir le stress que dégage les adultes et mentir ne fera qu’aggraver leurs inquiétudes car ils ne comprendront pas ce qui leur arrive. 

Dans le cas des enfants mis en quarantaine, y a-t-il un risque de stress post-traumatique?

Ils seront plus inquiets que traumatisés. Dans ce cas précis, après la quarantaine, je recommande fortement un ‘counselling’ pour éviter plus de dégâts émotionnels ou mentaux. Les parents doivent être beaucoup plus à l’écoute des besoins émotionnels de leurs enfants.