Home » Journée des abeilles : Saviez-vous que 90 % de la nutrition mondiale est pollinisée par les abeilles?
Nature

Journée des abeilles : Saviez-vous que 90 % de la nutrition mondiale est pollinisée par les abeilles?

Ces petits insectes producteurs de miel, sont souvent redoutés par les humains, mais mènent une grande contribution à l’écosystème. Le 20 mai 2021 annonce la quatrième journée mondiale des abeilles et le thème de cette année est « Volons au secours des abeilles – reconstruire en mieux pour les abeilles ».

Il y a une école de pensée qui dit que “vous avez une abeille à remercier pour chaque bouchée de nourriture sur trois que vous mangez.” L’abeille est partie prenante de notre vie sans que nous le réalisions. 

D’après les statistiques de Greenpeace.org, une seule colonie d’abeilles peut polliniser 300 millions de fleurs chaque jour. Les céréales sont principalement pollinisées par le vent, mais les fruits, les noix et les légumes sont pollinisés par les abeilles. 70 des 100 principales sources de nourriture qui fournissent environ 90 % de la nutrition mondiale sont pollinisées par les abeilles.

Les Ruchers Senneville

“J’ai toujours aimé l’environnement, et les activités en forêt”, confie Etienne de Senneville. Les Ruchers Senneville a vu le jour en 2007, le propriétaire Etienne de Senneville souhaitait une activité en forêt.

Etienne de Senneville | Les Ruchers Senneville

Les abeilles dans l’écosystème représentent 80 % de la pollinisation. “Sans abeille il y aura très peu de fruits et de légumes”, déclare Etienne. En conséquence l’abeille aide au bon fonctionnement de l’écosystème.

“Les abeilles de Maurice se portent bien malgré la baisse en termes de masse forestière.”, explique Etienne. En 2010 un parasite nommé Varroa s’est introduit à Maurice et a causé du tort aux abeilles. L’acarien Varroa ne peut se reproduire que dans une colonie d’abeilles. Il s’attache au corps de l’abeille et l’affaiblit en suçant les corps gras. Avec le temps, les abeilles ont su se défendre contre ce parasite.

Les Ruchers Senneville

Etienne de Senneville conseille les Mauriciens: “Il ne faut pas avoir peur des abeilles, si vous vous retrouvez avec une ruche, faites appel à des professionnels au lieu de tuer ou brûler les abeilles” dit le propriétaire avant d’ajouter que “les Mauriciens doivent favoriser l’utilisation des insecticides et pesticides les moins nocifs possibles”

Honey Home 

Le directeur de “Bees Community Mauritius”, Loai Jaffar, originaire du Yémen mais qui réside à Maurice depuis 9 ans, s’est lancé dans l’apiculture comme un loisir. 

“J’ai commencé seul, mais peu après j’ai entrepris la formation d’autres personnes gratuitement”, confie Loai. Ce qui a commencé comme une passion, est devenue une entreprise, où ils vendent des abeilles, des ruches en bois, et des équipements. 

Loai Jaffar | Bees Community Mauritius

A Maurice l’apiculture n’est pas assez encouragée. “Les abeilles coûtent dans les Rs 3000 et les ruches en bois peuvent coûter jusqu’à Rs 5000” déclare le directeur avant d’ajouter que la compagnie offre parfois des abeilles ou des équipements pour encourager les personnes vers l’apiculture. Nous produisons seulement 25 tonnes de miel localement et approximativement 300 tonnes sont importés à Maurice annuellement. 
On ne se rend pas compte de l’importance des abeilles, elles sont même indispensables. “Le miel n’est qu’une partie, il y a la pollinisation et les produits dérivés de miel”, explique Loai Jaffer.