Home » Yogida Sawmynaden de nouveau dans le “box”, mais cette fois-ci, comme témoin
Societé

Yogida Sawmynaden de nouveau dans le “box”, mais cette fois-ci, comme témoin

Yogida-Sawmynaden
Yogida Sawmynaden

Le député et l’ex-ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, devra se présenter à la cour de Moka comme témoin dans le cadre de l’enquête judiciaire sur la mort suspecte de Soopramanien Kistnen, le lundi 7 juin. Lors de la séance d’hier, 3 juin, c’est le constable Norbert Manoovaloo, de la Major Crime Investigation Team, qui a été interrogé, notamment sur les transactions bancaires et les derniers appels entrants et sortants de l’ex-agent politique. 

Lors de la séance d’hier, le constable Norbert Manoovaloo, de la Major Crime Investigation Team (MCIT), a déposé les relevés bancaires de Rainbow Construction Ltd, la compagnie du défunt Soopramanien Kistnen, ainsi que d’autres documents. 

Se basant sur ces relevés bancaires, le représentant du DPP, Me Neerooa a fait ressortir que le défunt Soopramanien Kistnen ne semblait pas être une personne en faillite. En effet, plusieurs transactions s’élevant à plus d’un million de roupies ont été relevées. Toutefois, Norbert Manoovaloo a expliqué que la plupart des transactions étaient effectuées par chèques et que certains chèques étaient sans provision. 

Ce dernier a aussi confirmé que l’enquête est toujours orientée vers un acte criminel (foul play). Le membre de la MCIT a informé à la cour que deux personnes résidant à Mont Roche ont été questionnées, toutes deux sont de la même appartenance politique, soit le MSM et elles connaissaient Soopramanien Kistnen.

Me Azam Neerooa a aussi questionné le constable par rapport aux appels téléphoniques entrants et sortants de Soopramanien Kistnen le 16 octobre 2020, soit le jour de sa mort, pour savoir si les personnes concernées ont été interrogées. Il a notamment attiré l’attention sur le fait que les premiers appels entrants et sortants localisaient le défunt Soopramanien Kistnen, à Beau Bassin. Alors que la personne qui l’a appelé lui, a expliqué à la MCIT qu’il a récupéré Soopramanien Kistnen à Moka, le 16 octobre 2020. Face aux incohérences dans les  témoignages de certaines personnes qui ont été en communication avec l’ancien agent politique, Me Azam Neerooa a demandé à ce que le constable Norbert Manoovaloo recueille les factures de téléphone détaillées de toutes les personnes concernées et qu’il fasse aussi une vérification des antécédents. 

De son côté Me Roshi Bhadain est revenu sur les appels téléphoniques faites par Soopramanien Kistnen le 14 et 15 octobre 2020. Selon le témoignage de Koomadha Sawmynaden, Soopramanien Kistnen l’avait appelé le 14 octobre à 18:15 et lui a confié qu’il avait rencontré Yogida Sawmynaden. 

D’où la question de Me Roshi Bhadain, “Avez-vous pu confirmer si Yogida Sawmynaden était à Quatre Bornes entre 17h00 et 18h00, le 14 octobre?”  Norbert Manoovaloo a répondu que “c’était toujours en cours”. Le constable de la MCIT devra se présenter en cour, de nouveau le vendredi 11 juin. 

Quant au témoin, Keshwaree Poonyth, son avocat Jacques Tsang Man Kin a présenté en cour une lettre médicale certifiant son état de santé. L’avocat a aussi précisé qu’il ne sait pas combien de temps Keshwaree Poonyth va prendre pour se remettre. 

Toutefois, la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath a fait ressortir que la lettre ne fait pas mention de la clinique dans laquelle elle est admise. De ce fait, Keshwaree Poonyth est attendue en cour le lundi 7 juin. C’est à ce même moment que Me Azam Neerooa a demandé à ce que le député et ancien ministre, Yogida Sawmynaden soit lui appelé à témoigner. Pour rappel, à l’aide d’organigrammes, Me Roshi Bhadain avait établi le lien entre Yogida Sawmynaden et les autres protagonistes dans cette enquête judiciaire.

Add Comment

Click here to post a comment