Home » Hommage à Sir Anerood Jugnauth: Le Parlement rappelé le 9 juin pour une séance spéciale
Societé

Hommage à Sir Anerood Jugnauth: Le Parlement rappelé le 9 juin pour une séance spéciale

Le Parlement sera rappelé le 9 juin prochain. Ceci uniquement dans le but de rendre hommage à l’ancien Premier ministre et président de la République, Sir Anerood Jugnauth, décédé le 3 juin dernier à l’âge de 91 ans.

Un hommage sera rendu au parlement le mercredi 9 juin prochain à 18 heures en l’honneur de l’ancien Premier ministre et président de la République, Sir Anerood Jugnauth. C’est ce qui ressort d’un communiqué émis ce samedi 5 juin par le bureau du Clerk de l’Assemblée nationale. Le parlement sera par la suite rappelé le 11 juin prochain pour la présentation du budget par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy. C’est ce samedi 5 juin qu’ont eu lieu les funérailles de SAJ. Ce dernier a eu droit à des funérailles dignes d’un véritable chef d’Etat. Le cortège qui a escorté sa dépouille au jardin de Pamplemousses est passé par plusieurs endroits clefs qui ont témoigné de l’empreinte de Saj notamment à la Cyber cité d’Ebène. L’on retiendra aussi le passage du cortège devant le bâtiment du Trésor, où SAJ a été locataire pendant de longues années. La dépouille de SAJ a eu droit à un véritable hommage de plusieurs Mauriciens issus de différentes régions. En effet, plusieurs mauriciens ont tenu à saluer le cortège muni de pancarte afin de saluer la contribution du père du miracle économique à Maurice. Par ailleurs, même si l’accès au jardin de Pamplemousses où SAJ a été incinéré était interdit d’accès, de nombreux fervents supporters de SAJ avaient tout de même tenu à être présent à l’entrée pour lui faire un dernier adieu.


Les plus grandes victoires de Sir Anerood Jugnauth

1982 : Bien qu’il n’était pas à sa première victoire électorale, celle de 1982 demeure parmi ses victoires les plus historiques de sa carrière politique. Élu sous la bannière de l’alliance MMM/PSM, Sir Anerood Jugnauth est avec le Mouvement Militant Mauricien (MMM) le premier architecte du premier 60-0 du pays et met fin au règne du Parti travailliste (PTR) et de Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR). Lors de son discours, il parlera de l’importance du mauricianisme et de l’importance de rompre avec le communautarisme et le castéisme. Deux fléaux qui continuent de ronger la société mauricienne en 2021.

2000 : C’est l’année du come-back pour celui qui avait subi une humiliante défaite aux élections générales de 1995. C’est aux côtés du MMM que le Mouvement socialiste militant (MSM) parvient à se hisser de nouveau au pouvoir. Cette victoire permettra par la même occasion à SAJ d’installer le premier non-hindou au poste de Premier ministre en 2003 en la personne de Paul Bérenger. Cela selon les termes de l’accord de l’alliance entre parti soleil et le parti du cœur. Bien qu’ayant subi plusieurs pressions, SAJ tiendra sa promesse et prendra lui, la direction du château de Réduit pour servir comme président de la République.

2014 : Alors qu’on donnait à l’Alliance Lepep composé du MSM, du Parti mauricien Social Démocrate (PMSD) et le Muvman Liberater le statut d’outsider face à une alliance Ptr/MMM qui semblait imbattable sur papier, SAJ s’est révélé comme le véritable meneur d’homme de cette alliance et fait manger la poussière à Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. Cette victoire est considérée comme la victoire personnelle de SAJ car il a été la véritable locomotive de cette élection. 

Le miracle économique des années 80 : La réalisation du plein emploi en 1987 est pour plusieurs observateurs politiques, l’illustration du miracle économique. Le marasme économique dans lequel se trouvait Maurice au début des années 80 sans compter les pressions externes des institutions internationales telles que le Fond Monétaire International (FMI) ainsi que la Banque Mondial était un défi difficile à relever. SAJ décidera alors de miser sur la relance du secteur du textile qui était à bout de souffle en autorisant à plusieurs investisseurs taiwanais à s’installer à Maurice pour l’installation de plusieurs usines. En 1987, le défi avait été relevé à travers le plein emploi.

La victoire à la Cour Internationale de Justice (2017) : La plaidoirie de SAJ devant la Cour Internationale de Justice à La Haye, restera sans nul doute comme son dernier combat triomphant. Le discours prononcé ce jour là pour raconter dans quelle condition est ce que l’archipel des Chagos avait été excisé du territoire mauricien. Bien que les Chagos n’aient pas encore été restitués à Maurice, la décision de la Cour Internationale de Justice de donner gain de cause à Maurice a permis de gagner un soutien international sans précédent sur ce combat.

Add Comment

Click here to post a comment