Home » COVID-19 | Ile Maurice: Plus de 50 cas en 48 heures, Nouveau Lockdown à l’horizon?
Santé

COVID-19 | Ile Maurice: Plus de 50 cas en 48 heures, Nouveau Lockdown à l’horizon?

La détection quotidienne d’une moyenne de 11 cas positif à la COVID-19 vient mettre en lumière l’inefficacité de la stratégie mise en place par les autorités. Il y a d’un côté, le refus catégorique des autorités à imposer un lockdown complet d’au moins deux semaines, en raison des implications économiques, et de l’autre côté les critiques persistantes concernant la politique des zones rouges. 

On apprend que plusieurs officiers du ministère de la Santé se sentent dépassés par l’augmentation quotidienne des cas et seraient en faveur d’un lockdown afin de reprendre le contrôle de la situation. «Les zones rouges avaient uniquement bien fonctionné lorsque le pays était dans un total lockdown mais après la fin du confinement cela coule de source que les gens circulent davantage et ont repris le travail et qu’il est vraiment compliqué pour stopper la propagation du virus », fait valoir une source au ministère de la Santé. 

Ils sont également plusieurs experts tels que l’ancien Director of Health Services, le Dr Vasantrao Gujadhur à insister sur l’inefficacité des zones rouges en raison du fait que les autorités ne seraient, selon eux, pas en train de donner le bon exemple. 

L’absence de distanciation sociale dans les autobus ainsi que l’absence d’un protocole strict sur les lieux de travail pour faire respecter les gestes sanitaires, sont notamment dénoncées. 

Au niveau du ministère de la Santé, certaines sources qui s’occupent au quotidien du dossier de la COVID-19 sont convaincus du non-respect des gestes sanitaires sur les lieux de travail et qu’il serait temps pour les autorités de venir avec de nouveaux règlements à travers la Quaranaine Act en ce sens. « Il y a déjà eu l’enregistrement de plusieurs cas sur divers lieux de travail. A la CWA de St-Paul tout récemment, à l’Université de Maurice à la Wastewater Managament Authority », fait-on ressortir. 

Certaines sources au niveau du ministère sont également d’avis que plusieurs mesures suggérées au patronat n’ont pas été mises en place. « Le work from home avait été préconisé mais hélas beaucoup de chefs d’entreprises ne semblent plus privilégier cette option », dit-on.

Les autorités vont-elles prochainement proposer un durcissement de la loi pour mieux contrôler la propagation du virus ? Au niveau du High Level Committee, on fait savoir que le gouvernement supervise la situation de très près et reste ouvert à la possibilité de présenter de nouveaux règlements à tout moment. Mais pour l’heure, tout semble indiquer que les autorités ne veulent pas entendre de lockdown total et sont déjà en train de finaliser le protocole concernant l’ouverture des frontières.