Home » Hippisme: Sous le signe de la controverse!
Turf

Hippisme: Sous le signe de la controverse!

Wall Tag, Trippi’s Express et Twist of Fate
Wall Tag, Trippi’s Express et Twist of Fate lors de la 6eme course, La Coupe du Centcinquantenaire | @MTC

La quatrième journée s’est déroulée sous le signe de la controverse. L’arrivée de la course principale de cette quatrième journée a suscité des débats toute la semaine durant et non sans raison. Ils ont relégué au second plan l’exploit du jockey Bhawan Sooful, lequel a remporté quatre des huit courses de la journée, le triplé du jockey Roby Bheekarry, ou encore la mise à la retraite du vainqueur de quatre classiques lors d’une même année, le grand White River.

Lors de la présentation de la quatrième journée nous écrivions ceci : ”Si chaque concurrent court sa course et qu’il n’est pas pris en charge par un ‘kamikaze’, Twist of Fate devrait une nouvelle fois dominer ses concurrents”. Mieux nous avions aussi prévu, “outre Wall Tag, que Trippi’s Express pourrait piéger ses adversaires”. Nous ne croyions pas si bien dire! Il n’a pas été pris en charge par un kamikaze mais par son propre compagnon d’écurie, Wall Tag quand celui-ci a dérivé sous l’effort vers l’extérieur coupant Twist of Fate dans son action forçant le jockey de celui-ci à le retenir. Au moment de cet incident, Twist of Fate, Wall Tag et Trippi’s Express étaient presque sur la même ligne. Comment un cheval qui est ralenti par son jockey en raison d’une interférence d’un concurrent qui lui prend ‘unfairly’ deux ou trois foulées, peut espérer redémarrer et combler son retard sur le fautif qui a continué son action?  Wall Tag a non seulement privé Twist Of Fate d’une victoire mais également d’une meilleure place à l’arrivée. Sans cette interférence, Twist Of Fate aurait certainement précédé Patrol Officer à l’arrivée dans le pire des cas. Un concurrent fautif- et qui prend le “rightful running” d’un concurrent- ne peut profiter de sa faute. 

D’où notre point de vue, il y aurait dû avoir rétrogradation de Wall Tag. Cette ‘policy’ des Racing Stewards de ne pas changer l’ordre des arrivées dans les cas d’interférence croyant sans doute que le cheval lésé n’aurait pas battu le cheval fautif est injuste envers les propriétaires et les parieurs. Cette ‘policy’, solution de facilité, si elle prive les propriétaires de stakes money et les parieurs des gains légitimes ouvre la voie à des pratiques douteuses. 

Demain, des jockeys pourront profiter de cette ‘ policy’ des Racing Stewards pour sciemment gêner un concurrent, car ils savent qu’ils ne risquent que deux semaines de suspension! Les marionnettistes se feront plein les poches. Les Racing Stewards doivent prendre en compte que le Champ de Mars n’est pas Greyville ou Kenilworth. La ligne droite du Champ de Mars ne fait pas plus de 175 m comme l’a fait ressortir Michael Choyen lors de l’émission Le vrai Débat, mardi dernier. Il leur faut tenir compte des spécificités des courses mauriciennes et non pas appliquer aveuglément ce qui se fait dans d’autres centres hippiques. Surtout que le vainqueur Wall Tag était un outsider (11-1) alors que Twist of Fate, était le grandissime favori de la course et qu’ils sont de la même écurie! Ce qui pousse le public turfiste, à avoir une autre lecture, erronée peut-être de la course et de la situation. Surtout qu’il n’y a pas eu d’enquête d’office des commissaires des courses après cette course.

Sur une autre note, c’est avec tristesse que nous avons appris la mise à la retraite du cheval champion White River, lequel nous a ébloui par ses belles envolées dans la ligne droite quand il enleva le Barbé, La Maiden et la Coupe d’Or. Nous saluons la décision de ses propriétaires de lui accorder une retraite dans la dignité.

K.S.B

Add Comment

Click here to post a comment