Home » Les Mauriciens sont préoccupés par la criminalité et l’insécurité, selon une enquête Afrobaromètre
Societé

Les Mauriciens sont préoccupés par la criminalité et l’insécurité, selon une enquête Afrobaromètre

Thief

La peur du crime est en hausse à Maurice, et la sécurité est le deuxième problème le plus important que les Mauriciens veulent que leur gouvernement s’attaque, selon les résultats d’une enquête d’Afrobaromètre.

Près de trois Mauriciens sur dix (29 %) déclarent ne pas se sentir en sécurité lorsqu’ils marchent dans leur quartier au cours de l’année écoulée, une augmentation de 10 points de pourcentage par rapport à 2012, rapporte la récente enquête d’Afrobaromètre. La première des priorités selon les Mauriciens est le chômage (60%).

La proportion de citoyens qui craignaient la criminalité chez eux au cours de l’année précédente a augmenté de 6 points de pourcentage de 2012 (12 %) à 2020 (18 %).

Parmi les 14 % de citoyens qui déclarent avoir demandé de l’aide à la police au cours de l’année précédente, environ un sur 20 (4 %) déclare avoir dû payer un pot-de-vin pour obtenir de l’aide .

Beaucoup plus de citoyens (57%) déclarent avoir rencontré la police aux points de contrôle ou lors de contrôles routiers, de contrôles d’identité ou au cours d’enquêtes. Parmi ces répondants, un sur 10 (9 %) déclare avoir dû payer un pot-de-vin.

Une majorité (55%) de Mauriciens déclare faire « assez » ou « beaucoup » confiance à la police. Des majorités un peu plus importantes expriment leur confiance dans la Force mobile spéciale (59 %) et dans les tribunaux (63 %). Cependant, les niveaux de confiance populaire dans ces institutions ont diminué depuis 2012.

Un quart (26 %) des Mauriciens déclarent que « la plupart » ou « tous les » fonctionnaires de police sont impliqués dans la corruption, soit environ le double du taux perçu pour les juges et magistrats (12 %). En outre, environ six citoyens sur dix considèrent « certains » de ces fonctionnaires comme corrompus (Figure 5).