Home » Pétition électorale no.8 : Surendra Dayal contre interrogé par Raouf Gulbul sur le rôle de la MBC
Societé

Pétition électorale no.8 : Surendra Dayal contre interrogé par Raouf Gulbul sur le rôle de la MBC

Surendra Dayal | Raouf Gulbul

Raouf Gulbul, l’avocat de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), a contre interrogé Surendra Dayal, le mercredi 14 juillet, en Cour suprême. La pétition électorale de Dayal fait mention de la façon de faire de la MBC lors des élections de novembre 2019. Selon lui, il y a eu une “abusive use” de la MBC, cette dernière est aussi référée comme étant une “propaganda machine”.

Lors du contre-interrogatoire de Raouf Gulbul, Surendra Dayal a soutenu que la MBC avait influencé les élections de 2019 en faveur de Pravind Jugnauth. “La MBC a 400,000 à 600,000 viewers et il y a le prime time. La MBC a aussi accès à une station de radio, et l’information est diffusée matin, midi et soir à travers Maurice,” a-t-il expliqué. 

Raouf Gulbul a toutefois rétorqué que la MBC n’a pas influencé toutes les circonscriptions étant donné qu’il y a eu des candidats du Parti travailliste qui ont été élus dans plusieurs autres circonscriptions. “Si dans les autres circonscriptions, les adversaires du gouvernement ont été élus, il est logique de dire que la MBC ne les ont pas influencés,”  a déclaré Raouf Gulbul. 

Autre point soulevé par Raouf Gulbul était le représentation faite à l’Electoral Supervisory Commission par l’Alliance Nationale, qui s’était plaint d’un traitement injuste de la part de la MBC, dans le cadre de son reportage sur les élections générales 2019. Raouf Gulbul a voulu savoir pourquoi l’Alliance Nationale n’est pas allée de l’avant avec son droit de réponse après que la plainte ait été formulée. “Nous avons vu que la MBC avait déjà choisi son camp et c’était une peine perdue,” a répondu Surendra Dayal. 

Raouf Gulbul a également interrogé Surendra Dayal sur le rôle d’Anooj Ramsurrun dans cette affaire. L’avocat avait fait ressortir qu’Anooj Ramsurrun a pris le rôle de directeur général adjoint en février 2020, soit après les élections de 2019. 

Pour rappel, une vidéo d’un interview d’Anooj Ramsurrun avait été visionnée en Cour suprême lors des précédentes sessions. Se basant sur cette même vidéo, Surendra Dayal a expliqué qu’Anooj Ramsurrun a été le “constant person” pendant toute cette période. Il soutient qu’Anooj Ramsurrun avait même déclaré qu’il était un “political nominee” et avait également dit “Moi mo Pravind Jugnauth, Ça c’est sur.”  

La Cour a été ajournée et reprendra ce jeudi à 10h30 où Raouf Gulbul continuera son contre-interrogatoire.