Home » IPT Africa : façonner l’avenir des paiements en Afrique grâce à des transactions B2B sans contrainte
News Release

IPT Africa : façonner l’avenir des paiements en Afrique grâce à des transactions B2B sans contrainte

Mark O'Sullivan | Fondateur et Directeur général d'IPT Africa

Le lancement de l’IPT Africa a eu lieu lors du récent Africa Fintech Festival (AFF). IPT Africa cherche à se positionner comme la plateforme incontournable des paiements sans contrainte en Afrique (Frictionless African Payments).

Le lancement de l’IPT Africa, lors du récent Africa Fintech Festival, vise à se positionner comme la plateforme incontournable des paiements sans contrainte en Afrique, en proposant une plateforme de paiement multicanal à l’échelle du continent, adaptée aux besoins des entreprises internationales qui font des affaires sur le continent africain. L’AFF s’est tenu sous forme d’événement composite à Maurice du 13 au 15 Octobre 2021. L’événement a mis en lumière les opportunités que l’île a à offrir au public mondial.

Les entreprises mondiales sont confrontées à de nombreux obstacles pour accéder à l’espace de paiement africain, ce qui pourrait les empêcher de pénétrer de nouveaux marchés. Avec la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), les opportunités dans les domaines du commerce et de l’investissement vont se multiplier, à mesure que l’économie mondiale émergera de la pandémie. 

Parallèlement, les paiements mobiles ont connu un essor considérable sur le continent africain, le State of the Industry Mobile Money Report 2021 de la GSMA soulignant qu’il existe plus d’un demi-milliard de comptes d’argent mobile enregistrés en Afrique, et que l’Afrique subsaharienne a représenté la majorité de la croissance en 2020, avec 43 % de tous les nouveaux comptes au niveau mondial.

Dans ce contexte, IPT Africa se concentrera sur la mise à disposition des entreprises internationales d’une plateforme de paiement à partir de laquelle elles pourront accéder et créer des paiements en devises africaines locales et créditer les bénéficiaires en cours en utilisant les réseaux bancaires locaux du pays. 

Grâce à cette plateforme, les entreprises pourront opérer au niveau mondial et effectuer des transactions au niveau local, ce qui souligne le principe d’IPT Africa selon lequel les transactions en Afrique doivent être transparentes et simples. Alors que de plus en plus d’entreprises adoptent l’agenda ESG et réfléchissent à la manière de faire la différence en Afrique, la finance et les paiements sont des domaines qui attirent davantage l’attention. 

Au sujet de cette nouvelle stratégie, Mark O’Sullivan, Fondateur et Directeur général d’IPT Africa, a déclaré : 

« Le Covid-19 a été l’occasion pour la société initiale de revoir complètement sa stratégie et son positionnement, en tenant compte du marché client ciblé, des problèmes auxquels ils sont confrontés et de la manière dont l’entreprise peut apporter son soutien et le promouvoir à Maurice, où nous sommes basés, en tant que pôle FinTech pour l’Afrique. Notre offre est inédite car elle donne aux entreprises la possibilité d’effectuer des paiements transfrontaliers instantanés, transparents et rentables en temps réel. Elle leur fournit également un mécanisme permettant d’effectuer des paiements mobiles de manière transparente », a-t-il ajouté.

Pour expliquer comment IPT Africa peut intervenir, Mark a ajouté : « Les entreprises internationales sont souvent soumises à des coûts de transaction élevés, à des réseaux bancaires fragmentés et à l’impossibilité d’effectuer des paiements en monnaie locale, ce qui peut représenter un obstacle à la pénétration de nouveaux marchés. Cela ne devrait pas être le cas et, avec la croissance constante des économies africaines, les opportunités sont immenses. La capacité d’offrir une plateforme capable de fournir une tarification en direct et transparente en monnaie locale, ainsi que la livraison de paiements bancaires ou mobiles, sera essentielle pour soutenir cette croissance. »  IPT Africa souligne qu’il perçoit un potentiel de croissance pour les paiements sans friction en Ouganda, au Kenya, en Tanzanie et en Égypte.