Home » Alerte sur la M2 (autoroute de Nouvelle France) : Pièges mortels et attaques à mains armées
Societé

Alerte sur la M2 (autoroute de Nouvelle France) : Pièges mortels et attaques à mains armées

Cela se passe sur l’autoroute M2, soit la route de l’aéroport de Plaisance vers Nouvelle France et La Vigie. Depuis quelques jours, de grosses pierres, certaines recouvertes de boîtes en carton, jonchent le bitume causant de graves accidents ou des arrêts brutaux. Et quand le chauffeur descend de son véhicule, il se fait attaquer par une bande organisée, armée d’armes blanches.

Ainsi, depuis lundi 1er novembre, ce phénomène s’est amplifié sur ce tronçon de route emprunté obligatoirement par ceux qui quittent l’aéroport pour se rendre vers Nouvelle France avant de rallier les Plaines Wilhems, la capitale ou le Nord.

Selon un conducteur, Kavinash qui a partagé sa mésaventure vécue aux petites heures du jeudi 4 novembre, 2021, il roulait en direction du Nord en quittant l’aéroport. Soudain, un bruit assourdissant, son véhicule qui tangue, les pneus s’arrachant du châssis et qui éclatent, les jantes s’envolant pour rouler sur l’asphalte et Kavinash, secoué dans tous les sens, reste bloqué derrière son volant.

Selon son témoignage à la police et sur Facebook, groggy, sonné et abasourdi, Kavinash est descendu de sa voiture pour se remettre de ses émotions et surtout pour comprendre ce qui lui est arrivé. C’est à ce moment précis qu’il constate que l’autoroute était parsemée de grosses pierres. 

La voiture de Kavinash est complètement bousillée, “total loss” comme on le dit dans le jargon. “J’ai vécu un vrai cauchemar, un choc. Je n’en reviens toujours pas et c’est pour cela que je partage cet événement aux autres usagers de la route M2, à hauteur de Nouvelle France. Selon ce que j’ai appris, quand les chauffeurs descendent de leur véhicules complètement endommagés, ils sont pris à partie par des individus qui leur volent tout ce qui leur tombe sous la main avant de frapper violemment les chauffeurs et de prendre la fuite”, prévient Kavinash dans un message audio sur les réseaux sociaux et sur WhatsApp.

Il explique qu’il n’y a pas eu d’attaques de la part de cette bande organisée ce jeudi-là aux petites heures parce qu’il n’était pas la seule victime. En effet, cinq voitures et un camion, se sont aussi encastrés dans ces obstacles inhabituels, mais tellement dangereux pour les usagers de la route.

Kavinash a prévenu les autorités policières de ce phénomène qui risque de prendre de l’ampleur, surtout avec l’ouverture de nos frontières et l’arrivée de plus en plus de touristes et de Mauriciens qui viennent passer des vacances auprès des leurs.