Home » La recette de l’Espoir : Ramgoolam PM, Uteem VPM et Bérenger au Réduit
Societé

La recette de l’Espoir : Ramgoolam PM, Uteem VPM et Bérenger au Réduit

Navin Ramgoolam | Reza Uteem | Xavier-Luc Duval | Paul Bérenger

L’Alliance de l’Espoir considère qu’un bloc uni de l’opposition permettra de contrer Pravind Jugnauth aux prochaines élections avec Ramgoolam au Trésor, Uteem comme caution musulmane en n°2 d’un éventuel gouvernement et Bérenger à la présidence.

Comment botter Pravind Jugnauth hors du pouvoir ? Les différents partis de l’opposition réunis au sein de l’Alliance de l’Espoir pensent avoir trouvé la recette miracle. Ils comptent proposer Navin Ramgoolam, leader du Parti travailliste (PTr), comme Premier ministre de transition avec Reza Uteem, du Mouvement militant mauricien (MMM), comme adjoint. Le leader historique des mauves, Paul Bérenger, sera alors casé au Réduit tandis que Xavier-Luc Duval sera le n°3 de cet éventuel gouvernement.

Un autre scénario est également à l’étude au sein de l’Alliance de l’Espoir : Navin Ramgoolam sera présenté comme candidat au poste de PM, Paul Bérenger, sera ministre mentor, Reza Uteem, PM-Adjoint, alors que le leader des bleus, XLD, sera héritera du château du Réduit.

C’est dans ce contexte que le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) est prié de restituer le fauteuil de leader de l’opposition au chef de file des députés travailliste, Arvin Boolell. Les deux hommes se sont rencontrés à ce sujet ce lundi. Le poste de Whip de l’opposition devra alors revenir aux Mauves alors que la présidence du Public Accounts Committee devra tomber dans l’escarcelle des Bleus. Tout reste à être finalisé à l’issue d’un accord entre l’Alliance de l’Espoir, celle-là même qui ne voulait pas de Navin Ramgoolam l’an dernier, avec le PTr.

Navin Ramgoolam devient de facto la carte maîtresse de l’Alliance de l’Espoir qui estime qu’il est le seul candidat crédible face à Pravind Jugnauth. Un quasi-remake de l’alliance de 2014 pourrait cependant jouer en faveur du leader du Mouvement socialiste militant (MSM), notent des observateurs. « Il est encore trop tôt pour abattre nos cartes. Avant tout, il faudra tester le “mood” de l’électorat lors des élections municipales. Ce sera une indication », confie un membre en vue de l’Alliance de l’Espoir.

Les discussions pour un bloc uni de l’opposition ont débuté depuis le début de l’année. Les différents partis sont tombés d’accord sur un point : si chacun se présente de son côté, les chances que le parti soleil s’accapare de nouveau le Bâtiment du Trésor en 2024 sont multipliées. C’est dans ce cas de figure que Paul Bérenger aurait émis le souhait de ne pas être candidat aux prochaines élections générales. Roshi Bhadain, leader de la Reform Party et Nando Bodha, secrétaire-général démissionnaire du MSM leader du Rassemblement Mauricien, n’auront chacun qu’un siège au sein d’un éventuel gouvernement.

L’opposition reste donc suspendue aux lèvres de Navin Ramgoolam, qui a récemment eu quelques ennuis de santé, qui est connu pour prendre des décisions à la toute dernière minute. Il pourrait toutefois décider de s’allier les groupes menés par Rama Valayden, Bruneau Laurette et autres, avec l’option que le leadership du PTr soit laissé à Dhaneshwar Damry, celui qui l’avait accompagné lors de son voyage en Inde. Celui-ci est déjà pressenti pour être le candidat pour les rouges dans la circonscription no.8 (Moka/Quartier Militaire), pour se mesurer à Pravind Kumar Jugnauth.

2 Comments

Click here to post a comment

  • Doing the same thing a third time is an insult to the urban electorate and expecting a different result is insanity. How can you imagine Ramgooilam to inspire, galvanize and build the dynamic required to topple the present bad actor, however bad he is? The duo XLD /Uteem should lead the charge and expand the tent with the Sitwayens.

    • Is there an alternative to PKJ? Uteem is a great guy and definitely makes a decent number 2. Paul has been in the political arena for almost four decades but he is not the leader to lead and sustain change. We don’t trust him anyway! And as always Xavier is wherever he is for vested interests. Then who else can lead the country if not NCR himself…