Home » Dans un ghetto de luxe : Rs 1,8M de drogue synthétique saisie dans un labo clandestin
Societé

Dans un ghetto de luxe : Rs 1,8M de drogue synthétique saisie dans un labo clandestin

Fabien Desvaux de Marigny, de Belle-Vue-Harel, a été arrêté avec de la drogue synthétique dans son laboratoire clandestin. Il était sous surveillance depuis plusieurs mois.

Fabien Jean Sébastien Desvaux de Marigny, 43 ans, était sous surveillance depuis plusieurs mois. Soupçonné d’opérer un laboratoire clandestin dans un ghetto de luxe, ce fils de bonne famille a été interpellé ce vendredi 21 janvier. Il a été trouvé en possession de produits soupçonnés d’entrer dans la fabrication de ce stupéfiant, tel de l’acétone, dans une « gated community » à Belle-Vue-Harel. Environ 358 grammes de cette drogue, évalués à Rs 1,8 million ont été saisis.

Depuis au moins deux ans, le réseau auquel appartient Fabien Desvaux de Marigny est dans le viseur des autorités. Il s’agit d’un groupe de jeunes trentenaires et de quadragénaires issus de riches familles qui organisent des fêtes privées où de la drogue synthétique mélangée à la méthamphétamine est offerte aux invités triés sur le volet. Ce réseau, qui est dans le collimateur de l’ADSU et de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC), est soupçonné d’avoir introduit de la drogue synthétique pour la toute première fois à Maurice il y a quelques années.

Des informations indiquent que ce réseau a fait venir des experts dans l’île pour la fabrication de drogue synthétique mélangée et de la méthamphétamine dans le laboratoire de Fabien Desvaux de Marigny. Des mannequins connus feraient aussi partie de ce réseau dirigé par un trio qui roule dans de voitures tape-à-l’œil et qui font des voyages en groupe à l’étranger.