Home » 6 Mauriciens sur 10 disent que le gouvernement devrait faire plus pour promouvoir les droits et les opportunités des femmes
Societé

6 Mauriciens sur 10 disent que le gouvernement devrait faire plus pour promouvoir les droits et les opportunités des femmes

Une majorité de Mauriciens approuvent la performance du gouvernement dans la promotion de l’égalité des droits et des chances pour les femmes, bien que beaucoup disent que des efforts supplémentaires sont nécessaires, selon une enquête StraConsult/Afrobaromètre réalisée en mars 2022.

Les citoyens mauriciens affirment que la violence sexiste et le peu de femmes occupant des postes gouvernementaux influents sont les problèmes de droits des femmes les plus importants auxquels le gouvernement et la société doivent s’attaquer.

“Malgré les efforts du gouvernement, l’égalité des sexes reste un programme inachevé à Maurice”, souligne le rapport. En 2021, Maurice s’est classée dans le tiers le moins performant (110e sur 156 pays) sur l’indice mondial de l’écart entre les sexes (Forum économique mondial, 2021). Seuls 20 % des sièges au Parlement sont occupés par des femmes, ce qui est inférieur à la moyenne tant dans le monde qu’en Afrique subsaharienne (UIP Parline, 2022 ; Forum économique mondial, 2021). Les femmes ne représentent que 40 % de la population active du pays et sont au chômage à des taux plus élevés que les hommes (10,6 % contre 8,1 %).

Selon l’enquête StraConsult/Afrobaromètre, six Mauriciens sur 10 (61%) disent que le gouvernement et les élus devraient faire plus pour promouvoir les droits et les opportunités des femmes.

Par ailleurs, les femmes sont significativement moins susceptibles que les hommes de dire qu’elles prennent elles-mêmes des décisions sur la façon dont l’argent du ménage est dépensé (16 % contre 28 %).

Les femmes et les hommes sont égaux en nombre à posséder un téléphone mobile et un compte bancaire, mais beaucoup plus d’hommes que de femmes déclarent posséder un véhicule à moteur (72 % contre 38 %).

Plus de huit Mauriciens sur 10  affirment que les femmes devraient avoir les mêmes chances que les hommes de concourir à des fonctions politiques, rejetant l’idée que les hommes font de meilleurs dirigeants politiques et devraient donc être prioritaires en tant que candidats. Plus de femmes (93 %) que d’hommes (74 %) approuvent l’égalité en politique, et celles qui ont des qualifications postsecondaires (86 %) et une plus grande stabilité économique (86 %) sont plus susceptibles d’être d’accord.

Près des deux tiers des Mauriciens (64%) affirment que leur gouvernement réussit « assez » ou « très » bien dans la promotion de l’égalité des droits et des chances pour les femmes. Les femmes sont légèrement moins susceptibles que les hommes de louer les efforts du gouvernement (61 % contre 67 %).

Même si les notes de performance du gouvernement sont généralement positives, une majorité (61 %) de citoyens pensent que l’État et les élus pourraient faire « un peu plus » ou « beaucoup plus » pour promouvoir l’égalité des droits et des chances pour les femmes. Une personne sur quatre (24 %) déclare faire à peu près ce qu’il faut, tandis que 13 % pensent qu’elle devrait réduire ses efforts en matière d’égalité des sexes. Les femmes (64 %) sont plus susceptibles que les hommes (58 %) d’appeler à davantage d’efforts pour promouvoir l’égalité des sexes.